A part ça ...

La poésie de l'épure

Cet intérieur shooté par le photographe danois Peter Kragballe présente beaucoup de sobriété tant dans l'aménagement, que dans la palette des couleurs et les choix des matériaux. Personnellement, je craque pour le sol en béton verni dans un ton de gris-beige. Son effet miroir amène de la vie et du relief dans les pièces.

La poésie de l'épure
La poésie de l'épure
La poésie de l'épure
La poésie de l'épure
La poésie de l'épure
La poésie de l'épure
La poésie de l'épure
La poésie de l'épure
La poésie de l'épure
La poésie de l'épure
La poésie de l'épure
La poésie de l'épure

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marine 09/06/2016 22:22

Choix audacieux pour le sol, esthétique assurée. Comme pour toute réalisation hors normes, interrogations à l'avenant : risques de s'en lasser, difficulté d'entretien contre traces et griffures pour maintenir ce beau glacis qui se doit d'être impeccable, manque de confort et de chaleur visuelle. L'idée est originale et élégante, pourtant je ne m'y risquerais pas car pas forcément facile à vivre.

Gaelle 14/06/2016 21:49

C'est toujours pareil. Il y a ce qu'on aime chez les autres et ce dont on a envie chez soi !!!

Maria 09/06/2016 14:01

l'ensemble est assez sympa, mais je n'aime pas ce sol brillant !
quel en est l’intérêt ?

Gaelle 14/06/2016 21:48

Bah, je crois que ce sol est intéressant pour son effet miroir. C'est effectivement très particulier mais réalisé avec beaucoup de sobriété donc relativement discret.