A part ça ...

Une maison d'hôte rose et rustique au Portugal

Une maison d'hôte rose et rustique au Portugal

Ce sont en réalité deux maisons d'hôte que je vous présente aujourd'hui. Situées sur la côte atlantique du Portugal, ces maisons jumelles font partie d'une vaste ferme dont les différents bâtiments ont été transformés pour abriter des maisons et chambres d'hôtes.

L'esprit des lieux est très marqué : récup et vintage sans aucune prétention, rose et religion affichée, un mélange détonant qui révèle une authenticité sincère qui me plait. Très clairement, ça ne correspond pas à mes goûts en matière de décoration mais j'apprécie la simplicité et la convivialité qui s'en dégage. Parfaitement reposant pour quelques jours de vacances en mode dépaysement.

Une maison d'hôte rose et rustique au Portugal

Je craque pour cette ambiance décalée : radio vintage, chaise longue et tableau religieux.

D'autres éléments, moins marquants mais contribuant à l'atmosphère des pièces, ont retenu mon attention : la vieille porte en plateau de table basse, la rampe d'escalier en bois brut, les chaises rustiques et dépareillées autour de la table, ...

Une maison d'hôte rose et rustique au Portugal
Une maison d'hôte rose et rustique au PortugalUne maison d'hôte rose et rustique au Portugal
Une maison d'hôte rose et rustique au PortugalUne maison d'hôte rose et rustique au Portugal
Une maison d'hôte rose et rustique au PortugalUne maison d'hôte rose et rustique au PortugalUne maison d'hôte rose et rustique au Portugal

Dans les chambres, on retrouve le même univers nimbé de rose. Les vieux lits en fer forgé ont été laissé décatis. Les tableaux anciens, dont certains à thématique religieuse, assurent la déco des murs.

Une maison d'hôte rose et rustique au Portugal
Une maison d'hôte rose et rustique au PortugalUne maison d'hôte rose et rustique au Portugal
Une maison d'hôte rose et rustique au PortugalUne maison d'hôte rose et rustique au Portugal
Une maison d'hôte rose et rustique au Portugal

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article