A part ça ...

Une maison passionnément bleue

Une maison passionnément bleue

Maxime Le forestier chantait "C'est une maison bleue adossée à la colline..." mais c'est un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître et moi, aujourd'hui, je vous présente une maison parisienne rénovée par l'agence d'architecture Double G.

Si l'extérieur conserve une classique façade de maison de ville bourgeoise, l'intérieur a été transformé en adoptant le bleu comme couleur maîtresse de l'espace avec, cependant, des approches différentes selon les espaces.

Dans le salon, son utilisation est faite dans une version monochrome avec inspiration color block. Cette tendance, apparue dans les années 2011-2013, consiste à juxtaposer des couleurs vives, pour créer des contrastes forts et des points d'attention marqués. Très punchy, elle avait alors révolutionné les codes établis de la décoration, plutôt enclins à rechercher  les teintes naturelles et l’harmonie des tons complémentaires.

Une maison passionnément bleue

Ici, le bleu est omniprésent sur les murs, la banquette et la méridienne, dans une même teinte de bleu pétrole très claire et à peine nuancée. Il n'est pas associer à d'autres couleurs vives. Le parquet, en bois clair, se fait plutôt discret. Les meubles bas qui longent le mur sont d'une couleur sombre, presque noir, qui apporte un contraste fort avec les murs.

Par sa couleur, le salon fait écho au couloir et la cage d'escalier qui part vers les étages, un vert gazon venant s'ajouter au bleu. Au premier étage, dédié aux chambres, le couloir rompt  avec l'esprit color block avec un papier peint fleuri et coloré d'inspiration années 70. Au dernier étage, l'espace qui mène à la terrasse, aménagé comme un petit salon, affiche un duo vert et noir éclatant.

Une maison passionnément bleueUne maison passionnément bleue
Une maison passionnément bleue

Dans la cuisine, en revanche, le bleu se fait plus discret, en s'associant avec du blanc et du gris souris. Ainsi, l'intensité de la couleur est remplacée par l'intensité du motif graphique présent sur le carrelage. Ce parti-pris déco est, ici aussi, assumé avec force, le carrelage du sol étant repris en carrelage mural sur un des murs.

Une maison passionnément bleue
Une maison passionnément bleueUne maison passionnément bleue

Côté chambre, un exception a été faite pour une chambre de petite fille avec un papier peint à grosses fleurs stylisées roses. Pour la chambre parentale, le bleu reste de mise mais de façon nuancée. Le grand pan de mur blanc face à la fenêtre impose sa présence et apporte un peu plus de mesure et de douceur.

Une maison passionnément bleue
Une maison passionnément bleue

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article