A part ça ...

Humeur déco #205

Humeur déco #205

"Et n'oublies pas que la Terre se réjouit de sentir tes pieds nus, et que le vent ne demande qu'à jouer dans tes cheveux."

Âmes sensibles, attention, je vous prépare aujourd'hui une séance d'autoflagellation intense... non, je plaisante, quoique... la semaine dernière, je n'ai pas aimé ce que j'ai vu de moi-même. On est, le plus souvent, tellement attentif à voir chez les autres les défauts, les faiblesses, les mauvaises actions, les doutes qu'on en oublie de regarder dans le miroir ce que nous-même nous projetons. Et pourtant, c'est bien dans le travail sur soi qu'on peut progresser, pas en inspectant l'autre.

Humeur déco #205
Humeur déco #205

Mais venons-en aux faits. Deux discussions, deux contextes différents, deux amies que j'apprécie et les deux fois, mon attitude et mes mots ont exprimés de l'amertume et du dépit à l'égard d'autres personnes. Qui ? Deux personnes qui m'ont fait du mal, l'une dans le cadre professionnel, l'autre à titre personnel, l'une récemment, l'autre il y a quelques années. 

Comme j'ai décidé de balayer devant ma porte plutôt que devant celle des autres, je me suis demandé pourquoi ces deux personnes suscitent encore en moi de tels sentiments. Elles ont été malveillantes à mon égard, consciemment et inconsciemment. Mais je sais que leurs comportements relèvent d'un profond déficit d'estime de soi et d'amour-propre, qu'elles s'efforcent de dissimuler derrière de l'aplomb et de l'arrogance.

Humeur déco #205
Humeur déco #205Humeur déco #205
Humeur déco #205Humeur déco #205
Humeur déco #205

Mais ça peut importe. Je m'en fous. Ce qui compte, c'est moi. Pourquoi ces personnes, ces situations m'ont à ce point blessée que j'en vienne à ressentir autant de rancoeur. J'ai cherché, j'ai creusé, j'ai fouillé et, même si je perçois quelques bribes de réponses, je n'ai pas trouvé la raison profonde. Pourtant, dans ma réflexion, la morale du conte zen, Renki l'éléphant, m'est revenu à l'esprit.

Le conte commence ainsi : " Ryoto, jeune moine bouddhiste, se plaint de ne pouvoir tenir sa pensée en repos. Elle saute sans cesse, comme un cabri... Ou comme un éléphant sauvage, dit le vieux maître zen."

" Ta pensée est comme un éléphant sauvage, dit le vieux maître à son disciple. Elle prend peur, saute en tous sens, et barrit aux quatre vents. Ton « attention » est la corde, et « l’objet choisi de ta méditation », le piquet enfoncé dans le sol. Calme ta pensée, apprivoise-la, maîtrise-la, et tu connaîtras le secret de la vraie liberté. "

Et en effet, je pense que c'est bien de ça qu'il s'agit : la liberté à s'accorder...

Humeur déco #205
Humeur déco #205Humeur déco #205

Les bonus de mon humeur

Indigo, "un réseau social pour réconcilier fin du mois et fin du monde" - Parce que " c'est lorsque la société civile se soulève que les structures étatiques et économiques changent. Il faut donc proposer des outils pour s'organiser positivement, sans haine, sans violence, et j'ose le dire avec de l'amour ! "

Le co-walking, l’alternative à la réunion - Parce que " les seules pensées valables viennent en marchant. " 

Zimbabwe : quand des mamies remplacent le psy - Parce que "parler à quelqu’un qui vous écoute, qui fait preuve d’empathie, c’est très puissant. Tout le monde en a besoin."

Humeur déco #205

La bande son de mon humeur

Une petite folie pour mettre de la douceur dans cette semaine sans jour férié !!!

Toutes les photos sont à retrouver sur mon compte Pinterest.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article