A part ça ...

Humeur déco #224

Humeur déco #224

“Aux autres, je donne le droit d’être comme ils sont. À moi, je me donne le devoir d’être chaque jour meilleure.” Après des mois de septembre et octobre chargés et très intenses, je m’accorde une pause de quelques jours de vacances. C’est l’automne, le moment où se prépare l’hibernation. On se met en mode cocooning : petite flambée, gros pulls et boissons chaudes. Sans oublier les grandes balades en forêt ou au bord de la mer pour humer les parfums d’automne si caractéristiques... sauf que, n’étant pas à une contradiction près, j’ai plein de projets en cours qui nécessitent d’y mettre de l’énergie, de l’attention et du temps. Et là, ça bouillonne dans ma tête et dans mes doigts. J’ai plein d’idées qu’il faut que je confie à l’ordinateur, à défaut de les poser sur le papier, pour pouvoir m’en débarrasser et me vider la tête. Impossible donc de me mettre en pause, impossible de faire une vraie déconnexion comme je l’avais fait l'été dernier.

Humeur déco #224
Humeur déco #224

Si je me donne le devoir d’être toujours meilleure, je me donne aussi le droit d’être comme je suis. Et dans le cas présent, il va falloir composer avec tout ce que je suis et tout ce qui m’anime : d’une part le besoin de faire une pause et de ralentir le rythme pour être en phase avec le mood de la saison et, d’autre part, des projets qui me tiennent à coeur et qui me boostent. Pas simple de faire cohabiter, tout ça…Comme souvent, pour ne pas dire toujours, j’ai fait la liste de tout ce que j’avais à faire pour le blog, pour les projets clients, pour les associations dont je m’occupe, pour les tâches ménagères et la vie de la maison… la liste est longue !!! 

Humeur déco #224
Humeur déco #224Humeur déco #224
Humeur déco #224Humeur déco #224
Humeur déco #224Humeur déco #224

Mais, comme parfois à l’approche des vacances, j’ai aussi fait la liste de mes envies… vous savez comme le personnage du livre de Grégoire Delacourt : “une lampe pour la table de l’entrée. Un porte-manteau perroquet (style bistrot). Une sorte de plat pour ranger les clés et le courrier (chez Cash Express?). Deux poêles Tefal. Un nouveau micro-ondes....”

Voici donc la liste de mes envies pour cette fin octobre :

  • prendre le temps de trouver l’étagère qui convient pour ma cuisine,
  • préparer un crumble pommes, cannelle et beurre salé et un gros moelleux au chocolat, et aussi prendre le temps de cuisiner tout court,
  • trouver les sneakers pour femme dont je rêve depuis quelques temps, élégantes avec une petite touche de fantaisie, confortable et intemporelle,
  • et aussi un pantalon en couleur, toile ou velours côtelé (à petites côtes… pas fan de l’ultra tendance du velours à grosses côtes),
  • passer à la librairie prendre le dernier numéro de 6 mois et m’installer au salon de thé pour commencer à le lire,
  • craquer pour une des affiches de Plakat dont je vous parlais, il n’y pas très longtemps sur le blog,
  • m’installer au coin du feu pour lire le dernier Sylvain Tesson, j’adore le suivre dans ses aventures tout en restant chez moi confortablement installée au chaud,
  • aller barboter à la piscine ou faire des longueurs selon l’humeur du jour, et aussi des parties de ping-pong sauvages avec mon loulou.

Rien de très ambitieux finalement dans ces envies, mais je suis lucide. Je manquerais assurément de temps si je visais plus haut. Alors, que là, j’ai peut-être une chance de réaliser tous mes voeux...

Humeur déco #224
Humeur déco #224

Les bonus de mon humeur

L’ONF vient d’annoncer l’abandon total de l’usage des pesticides dans les forêts publiques - Parce qu'on ne se lasse pas des bonnes nouvelles et que chaque pas est un progrès sur lequel il faut s'appuyer pour continuer à changer les choses. 

Inégalité et Santé - Parce que c'est une question que l'on s'est sans doute tous posée un jour, pour soi même ou pour un proche, et que cette réponse est une piste de réflexion réconfortante, comme souvent avec Christophe André.

« Je ne mets pas de sens dans mon travail, et alors ? » Témoignages - Parce que tous les points de vue sont à entendre et à respecter.

Huit jours à bord du Transsibérien - Parce que c'est une "aventure" qui me fascine... même si, parait-il, ce n'est pas si fascinant que ça à vivre...

Humeur déco #224

Toutes les images sont à retrouver sur mon compte Pinterest.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article