A part ça ...

Humeur déco #240

Humeur déco #240

"Prend soin de toi et des autres." Qu'il est difficile à écrire de billet d'humeur du lundi !!! Pourquoi est-il si compliqué pour moi de fixer mon idée sur un thème en particulier. Je me suis posé la question. Je ne suis pas certaine d'avoir trouvé la bonne réponse mais il me semble qu'il y a trop de choses à dire et en même temps aucune d'entre elle n'est importante. Ou tout du moins aucune n'est plus importante que les autres.

Humeur déco #240
Humeur déco #240
Humeur déco #240

La situation en France, mais aussi dans le monde, est tout à la fois un renversement des valeurs et des priorités de notre société de consommation et un pied-nez magistral que nous fait la nature, ou plutôt un coup de pied aux fesses. Nous sommes tous dans une situation d'hyperstress, les uns submergés face à la charge de travail et exposés à un danger potentiellement mortel, les autres contraints à un confinement, synonyme de désoeuvrement ou nécessitant une adaptation instantanée à de nouvelles modalités de travail. Et si je ne parle des inégalités dans les conditions de vie liées à ce repli chez soi, j'ai une pensée pour certaines personnes : celles qui vivent dans un contexte de violence familiale, celles qui habitent des barres d'immeubles mal insonorisées et qui partagent leur quotidien avec les voisins, celles qui n'ont pas de logement fixe, pas de toit, ni de murs pour se mettre à l'abri, celles qui souffrent d'un handicap psycho-social ou mental pour qui tous ce désordre et ces changements sont incompréhensible et génèrent une angoisse accrue...

A l'ère de l'actualité jetable, nous sommes bombardés d'informations en tout genre, de contre-informations, d'approximations, de suppositions, de prévisions... d'aucun s'improvisent journalistes, tandis que les journalistes eux-mêmes, restreints dans leur mobilité, deviennent blogueurs en relatant leur quotidien de confinés. Tandis que pour certaines sociétés, l'activité est stoppée nette, entrainant le chiffre d'affaires dans une chute vertigineuse, la situation apparait pour d'autre comme une formidable opportunité de faire du business. C'est le chaos.

Humeur déco #240
Humeur déco #240Humeur déco #240
Humeur déco #240Humeur déco #240

Parce que j'ai décidé d'être optimiste et que je crois aux miracles, je suis convaincue qu'aussi difficile et compliquée que puisse être période, nous en sortirons, notre société en sortira transformée pour un mieux. Pas tout de suite, le changement prendra du temps pour se mettre en place, quelques mois, quelques années peut-être... mais nous changerons.

Dans tout le chaos de la semaine passée, je retiens une chose : "Prend soin de toi et de tes proches." Cette phrase est apparue à la fin des mails et des messages, que ce soit personnel ou professionnel. Elle a relégué au second rang les bisous, amicalement et cordialement. A chaque fois que nous l'avons écrit, nous l'avons pensé sincèrement. Peut-être qu'elle pourrait devenir : "Prend soin de toi et des autres". De tous les autres. Et peut-être que nous pourrions continuer à le penser vraiment ce qui se le premier pas pour le mettre vraiment en application. Est-ce que je suis idéaliste à penser ça ?

Humeur déco #240
Humeur déco #240

Les bonus de mon humeur

Ce dont nous avons (vraiment) besoin - Parce que cet article apporte des pistes de réflexion sur la période que nous traversons et ce que nous pourrions décider de construire pour la suite. Si je ne devais retenir qu'un seul passage dans cet article, ce serait : "Tous les besoins « authentiques » ne sont pas d’ordre biologique. Aimer et être aimé, se cultiver, faire preuve d’autonomie et de créativité manuelle et intellectuelle, prendre part à la vie de la cité, contempler la nature... sur le plan physiologique, on peut certainement faire sans. Mais ces besoins sont consubstantiels à la définition d’une vie humaine digne d’être vécue. "

Prune Monsieur ou Opéra brûlé : les couleurs qui font fureur au XVIIIe - Parce que c'est d'une légèreté rafraichissante et qu'on en a bien besoin.

Sérendipité : cultiver les heureux hasards pour enchanter sa vie - Parce que c'est aussi ce qui permet de transformer les hasards malheureux en merveilleuses opportunités.

Tout quitter pour vivre dans une cabane ! - Parce que c'est un clin d'oeil malicieux à la situation que nous vivons.

Humeur déco #240

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article