A part ça ...

Humeur déco #259

Humeur déco #259

"Chaque individu croit qu'il sera heureux demain, s'il est plus riche, plus considéré, plus aimé, s'il change de partenaire sexuel, de voiture, de cravate ou de soutien-gorge. [...] Le bonheur de demain n'existe pas. Le bonheur, c'est tout de suite ou jamais. Ce n'est pas organiser, enrichir, dorer, capitonner la vie, mais savoir la goûter à tout instant. C'est la joie de vivre, quelles que soient l'organisation et les circonstances.

C'est la joie de boire l'univers pas tous ses sens, de goûter, sentir, entendre, le soleil et la pluie, le vent et le sang, l'air dans les poumons, le sein dans la main, l'outil dans dans le poing, dans l'oeil le ciel et la marguerite. Si tu ne sais pas que tu es vivant, tout cela tourne autour de toi sans que tu y goûtes, la vie te traverse sans que tu ne retiennes rien des joies ininterrompues qu'elle t'offre." René Barjavel.

L'été dernier, je m'étais plongée dans un numéro spécial du magazine Socialter consacré aux imaginaires. Utopies et dystopies, analyses des récits d'anticipation et décryptages du monde des super héros... les représentations que nous nous faisons collectivement du monde dans lequel nous vivons et du monde dans lequel nous nous imaginons vivre dans les décennies à venir, y étaient décortiquées pour mieux comprendre les mécanismes de construction et d'évolution de notre société et mesurer la puissance des imaginaires pour influer sur ce qui se construit. Pour résumer, la vision que nous avons du monde impacte le monde tel qu'il se construit et évolue. Ayons un regard sombre sur notre avenir et il se teintera de noir. Gardons une confiance inconditionnelle dans ce que la société et l'avenir peuvent nous apporter de beau et nous irons vers un monde meilleur. Les imaginaires collectifs et courants de pensée émergent ou disparaissent au rythme des convictions qui s'y rattachent, à nous de leur donner la direction que nous souhaitons.

Humeur déco #259
Humeur déco #259
Humeur déco #259

Ce qui est vrai au niveau de la société, l'est aussi pour chacun de nous individuellement. Les imaginaires que nous entretenons à notre égard impactent notre vie, notre quotidien, notre chemin de vie.

Il y a 1 an, après quelques mois de préparation, je prenais la décision de quitter mon emploi salarié pour me consacrer à temps plein à mon activité freelance. Un vrai pari sur moi et sur mes compétences que j'ai mené en m'entourant des bonnes personnes, en me faisant accompagner pour transformer le regard que je portais sur moi, pour faire tomber les barrières et les limites que je me mettais à moi-même. 

Eh bien, voilà, aujourd'hui, je mesure le chemin parcouru en quelques mois en travaillant à accepter d'être capable de réussir. Ça peut paraître absurde... mais je vous assure que je n'acceptais pas d'être capable. Petit à petit, j'ai assumé qui j'étais, j'ai reconnu mes compétences, mes qualités, mes failles aussi. Et maintenant, une voie que je n'imaginais pas est en train de se dessiner. Une voie sur laquelle je ne serai pas allée de moi-même mais que j'ai accepter d'emprunter quand on est venu me chercher... Affirmation sibylline, j'en ai bien conscience mais ce n'est pas le propos aujourd'hui et je ne souhaite pas en dire plus pour le moment. Ce sera pour une autre fois...

Humeur déco #259
Humeur déco #259Humeur déco #259
Humeur déco #259Humeur déco #259
Humeur déco #259

Tout ça pour vous dire que je ne sais pas trop comment je vais continuer à être présente par ici tant la charge de travail a grimpé en flèche en l'espace de 10 jours. Et ça, c'est tant mieux.. Même si je me demande comment je vais faire pour tout gérer, ce sont de très belles nouvelles que je prends avec beaucoup de gratitude.

Et donc, même si je ne veux pas lâcher Á part ça..., ma présence par ici aura peut-être quelques moments de flottement dans les mois à venir. Ce qui est certain, c'est que les billets d'humeur positionnés le samedi matin ne me conviennent pas, parce que finalement, j'aimais bien prendre le temps de le préparer dans le week-end : ma petite revue de presse le dimanche matin dans mon lit en prenant le petit déjeuner, la sélection des inspirations en fin de journée et le sujet auquel je réfléchissais en faisant mon jardinage, une grande balade ou de la cuisine... Donc, je ne sais pas quand je vais faire la bascule, mais c'est sûr, à un moment ou à un autre, le billet d'humeur va revenir le lundi matin !!!

Humeur déco #259
Humeur déco #259Humeur déco #259
Humeur déco #259

La bande son de mon humeur

Les bonus de mon humeur

Nyome Nicholas Williams, l’influenceuse qui a fait plier Instagram sur la nudité - juste parce que ces/ses photos sont très belles...

Discours de la servitude volontaire - La Boétie - à méditer...

Un joyau de l’architecture hispano-mauresque redécouvert à Madrid - tant de merveilles encore à découvrir...

Le Centre Pompidou présente sa première expo en réalité virtuelle, consacrée à Miró - Á voir même si c'est vraiment pas pareil...

Mindfull eating : en finir avec les mauvaises habitudes alimentaires en période de stress - manger en pleine conscience pour manger mieux et en y prenant du plaisir...

Humeur déco #259

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article