A part ça ...

Humeur Déco #269

Humeur Déco #269

" Rire, c’est risquer de paraître idiot. Pleurer, c’est risquer de paraître sentimental. Aller vers quelqu’un, c’est risquer de s’engager. Exposer ses sentiments, c’est risquer d’exposer son moi profond. Présenter ses idées, ses rêves à la foule, c’est risquer de les perdre. Aimer, c’est risquer de ne pas être aimé en retour. Vivre, c’est risquer de mourir. Espérer, c’est risquer de désespérer. Essayer, c’est risquer d’échouer.
Mais il faut prendre des risques car le plus grand danger de la vie, c’est de ne rien risquer du tout. Celui qui ne risque rien ne fait rien, n’a rien, n’est rien. Il peut éviter la souffrance et la tristesse mais il n’apprend rien, ne ressent rien, ne peut ni changer ni se développer, ne peut ni aimer ni vivre. Enchaîné par sa certitude, il abandonne sa liberté. "
Sœur Emmanuelle

Pour ce dernier post de l'année, j'ai envie de vous demander avez vous ri ou pleuré au cours de l'année qui vient de s'écouler ? Êtes-vous allé vers quelqu'un, avez-vous exposer vos sentiments ? Avez-vous présenter vos idées, vos rêves autour de vous ?

Avez-vous aimé ? Avez-vous vécu ? Espéré ? Avez-vous essayé ?

Humeur Déco #269
Humeur Déco #269Humeur Déco #269
Humeur Déco #269

Alors, je sais bien que cette année comme la précédente n'a pas été simple. Et il y a fort à parier que les suivantes ne le seront pas moins. Mais justement, face à cette épreuve qui nous heurte individuellement et collectivement, soyons vivants, vibrants, humains. Et surtout, n'abandonnons pas notre liberté. Celle qui est intacte, intouchable, inviolable, quelles que soient les circonstances.

Partons sur les chemins de traverses, réels ou imaginaires, et risquons-nous à essayer autrement, à essayer encore et toujours. Osons rêver, aimer, ressentir, respirer. Osons voir et vouloir grand, parce que nous sommes plus grands que ce que nous imaginons. Risquons-nous à regarder et apprécier ce qui est beau autour de nous, même si cela doit disparaître l'instant d'après. Surtout si cela disparaître l'instant d'après, ce qui nous aura été donné par cet instant de grâce que nous aurons créée ne pourra nous être repris. Il sera un trésor précieux rangé sur les étagères de notre mémoire. Autorisez-vous à pleurer, frémir, exploser de rire, rougir ou je ne sais quoi encore. C'est entre vous et vous. C'est à cet endroit précis que se niche votre liberté.

Comment faire, me direz-vous, pour renouer avec l'envie et le risque ? Je sais bien, c'est pas facile de bousculer notre quotidien pour le rendre plus imprévisible, plus aventureux. Pas facile de s'extraire du confort des habitudes, de s'exposer au grand froid du risque... à moins que ce ne soit un grand coup de chaud !!!

Le thème est dans l'air du temps. De multiples solutions sont à disposition que vous trouverez sans difficulté dans des bouquins ou des vidéos en ligne. Quelque soit celle que vous choisirez, gardez en tête que tout ne changera pas du jour au lendemain. Soyez patient et bienveillant avec vous-même.

Humeur Déco #269
Humeur Déco #269Humeur Déco #269
Humeur Déco #269Humeur Déco #269
Humeur Déco #269

De mon côté, je vais vous proposer une piste. Peut-être pas la meilleure, ni la plus facile. C'est juste celle que j'ai envie d'utiliser moi, pour moi-même. Il s'agit de rédiger une liste de 100 désirs. Evidemment, ça prend un peu de temps au départ mais après ça fonctionne tout seul.

Concrètement, prenez un joli cahier, un crayon avec lequel vous aimez écrire, une chaise et une table dans un rayon de soleil et une après-midi entière au calme. En option, vous pouvez ajouter une musique qui vous inspire en bruit de fond. Asseyez-vous, prenez une grande inspiration et lancez-vous...

Listez 100 désirs qui vous tiennent à cœur, des plus simples aux plus fous. Chacun d'entre eux doit commencer par "Je veux... ", pas "Je voudrais..." ou "Je souhaiterai..." Non, non soyez exigeants, "Je veux...". Ensuite, 12 mots pour définir votre désir. Soyez clair et précis ; ajoutez une touche d'humour et de poésie. Voyez grand, très grand et ne vous censurez pas. Osez fêter votre anniversaire avec 200 personnes, retrouver votre amour de jeunesse ou entreprendre un tour du monde. N'oubliez ni le job qui vous fait rêver, ni le tea time que vous vous promettez d'organiser avec vos amies depuis des lustres. En face des 100 désirs page de gauche, décrivez page de droite ce que vous ressentirez quand vous réaliserez ce désir. Un parfum ou un son dans l'atmosphère, une saveur particulière en bouche, une émotion qui vous traverse, une sensation physique, une pensée... Imaginez-vous en train de vivre la scène et notez ce qui vous vient à l'esprit. Là encore, zéro censure. 

Comptez 3 ou 4 heures pour le faire. Accordez-vous ce temps-là pour vous, en une, deux ou trois fois si nécessaire mais en étant vigilant à toujours être présent à l'exercice. Quand vous avez listé vos 100 désirs, fermez le cahier et rangez-le précieusement dans un endroit qui vous appartient, comme le tiroir de votre table de chevet... ou celui où vous ranger vos culottes. Passez à autre chose et oubliez-les. Le reste se fera tout seul.

Six mois ou un an après, reprenez votre cahier et replongez-vous dans vos vœux. Tous vos vœux ne se seront pas réalisés... Autant être réaliste, y a peu de chances que vous passiez vos vacances d'été avec George Clooney !!! Mais vous serez surpris de constater que vous aurez concrétisé certains de vos désirs et même, parfois, ceux que vous n'auriez pas imaginé possibles.

Et si le cœur vous en dit, faites-moi un petit message pour me raconter ce qui s'est réalisé...

Humeur Déco #269Humeur Déco #269
Humeur Déco #269

Dernier article de l'année mais aussi dernier article tout court.

Le temps est venu pour moi de mettre A part ça... en pause pour une durée indéterminée. La décision n'a pas été facile à prendre et encore en ce moment, en préparant cet article, je me dis que ça va me manquer. Ça fait un peu plus d'un an que j'essaye de continuer à écrire l'histoire de ce blog. J'ai toujours autant de plaisir à préparer ces articles et à lire vos commentaires, échanger avec vous. Mais cela est aussi devenu une contrainte et une charge.

Alors, bien sûr, on pourrait se dire que ma passion pour la déco et le design, je la vis à présent à travers mon boulot, avec les missions que je mène pour mes clients. C'est vrai. En partie seulement. Mon travail me permet de continuer à évoluer dans ce domaine de l'aménagement de la maison. Mais ce n'est pas la même chose. Je n'ai pas la liberté de ton et d'esprit que j'ai sur mon blog.

La vraie raison est beaucoup plus positive et enthousiasmante que ce report de mon intérêt vers mon activité professionnelle. En réalité, j'ai besoin de temps pour faire autre chose. Pour faire tout court. Pour moi. Ne plus être derrière l'ordinateur pour pouvoir lire plus, cuisiner à nouveau, recommencer à peindre, marcher et nager plus souvent. Voyager aussi, pas forcément à l'autre bout du monde mais partir, sortir du quotidien, aller humer l'air du temps ailleurs.

Pour mes 100 désirs et pour tout ça, le temps est venu d'arrêter A part ça... quelques mois, quelques années... ou peut-être plus.

Avant de vous quitter, je veux vous remercier pour tout ce que vous m'avez apporté pendant cette petite dizaine d'années. Je suis allé vers vous, j'ai exposé mes sentiments, présenté mes idées, mes rêves et j'ai toujours eu de beaux partages en retour. Ça été un grand bonheur. Même si je ne publie plus d'articles, le blog restera en ligne. Idem pour la page Facebook. N'hésitez pas à m'envoyez des messages, j'y répondrais avec grand plaisir.

Merci infiniment.

Humeur Déco #269
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Merci beaucoup, Gaëlle, pour la diversité de tes partages, et leur qualité. Je ne manquerai pas, à l'occasion, de revenir sur ton blog. Surtout, maintenant très bonne route à toi. Amitiés
Répondre
G
Merci Martine. Tu as fait partie des très belles rencontres que m'ont permis ce blog. J'espère que nous pourrons rester en contact même sans les articles du blog, même de loin en loin. Très belle route à toi aussi et, avec un peu d'avance, très belle année 2022. Qu'elle t'apporte l'accomplissement, la sérénité et la joie.
L
Quel dommage d arrêter ce blog......j aimais bien vous lire.
Mais je comprends aussi votre désir d avoir plus de temps pour vous.
J espère que vous nous reviendrez dans quelque temps . Après avoir beaucoup nagé, cuisiné , voyagé et travaillé
Répondre
G
Merci pour votre commentaire. Il me touche beaucoup. J'espère aussi revenir et je pense que je le ferai car j'ai vraiment aimé ce blog et toute la richesse des rencontres et des échanges qu'il m'a permis. Mais ce sera sans doute très différent. D'ici là, je vous souhaite une belle année 2022, qu'elle vous apporte accomplissement, sérénité et joie.
M
La raison est enthousiasmante il est vrai, alors profite bien ! Et merci pour ces 10 belles années de partage, de découverte, de lecture. Merci et bon vent à tes 100 désirs !
Répondre
G
Merciiii beaucoup. Pour être honnête, je ne suis pas parvenu à en lister 100... l'air de rien, c'est hyper difficile. 🙂 Merci pour ce commentaire et pour ta fidélité au blog pendant toutes ces années. Très belle année 2022, qu'elle t'apporte accomplissement, sérénité et joie.