J'ai découvert Charles Eames

Publié le par Gaëlle

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de Charles Eames, l’un des plus grands designers du XXème siècle, si ce n’est le plus grand. De lui, de son travail, de ses créations, je connaissais déjà beaucoup de choses.

Il y a sa formidable collaboration avec Ray Eames, son épouse. Complémentaires, leurs créations n’en étaient que plus abouties. Charles Eames privilégiait l’aspect technologique et matériel et prenait en charge les questions de production, alors que Ray, de formation artistique, était plus attentive à l’approche esthétique et aux qualités spatiales de leurs créations.

Il y a aussi son goût pour les détails. « The details are not the details. They make the design », disait-il. C’est une formule qui me parle et que j’apprécie.

Et puis, bien sûr il y a LE fauteuil charles eames, le Lounge Chair et son ottoman, celui qui a fait sa renommée. En 2006, ce modèle a été placé au rang de pièce maîtresse du design contemporain par l’historien d’art Martin Eidelberg dans son livre The Eames Lounge Chair : An Icon of Modern Design.

 

eames 3


 

Mais, ce que je ne connaissais pas et que j’ai découvert récemment, c’est la philosophie profonde de son travail : concevoir des produits pour une production de masse, avec un bon niveau de qualité et à un prix abordable, autrement dit, démocratiser le design pour le rendre accessible au plus grand nombre. Et n’oublions pas de replacer cette idée dans son contexte : les Etats-Unis dans les années 40 et 50, période à laquelle se mettra en place la société de consommation qui sera à son apogée dans les années 60.

 

Ses meubles ne sont pas seulement beaux, confortables et pratiques, ils ont accompagné et nourri la transformation de fond des habitudes de consommation des américains puis du monde occidental : la volonté d’intérieurs moins rigides et moins austères, l’envie de consommer de façon plus légère, la recherche d’un prix juste pour une bonne qualité. Charles Eames fut également précurseur dans sa façon de travailler. Il refusait de se cantonner à un secteur d’activité. Il fut aussi bien designer, qu’architecte, concepteur de décors pour les studios de cinéma ou encore réalisateur. Ses créations en tant que designer sont des meubles, mais aussi des jouets, des produits d’habillement ou même des attelles pour jambes cassées commandées par la marine américaine. Il fut l’un des premiers à s’impliquer dans la production industrielle, s’intéressant aux processus de fabrication et tentant d’y apporter des améliorations. Il eut une approche marketing particulièrement actuelle de son travail en cherchant à anticiper les besoins des consommateurs et en utilisant le multimédia pour parler de son travail et promouvoir ses créations.

 

eames 1 

 

Alors pour moi, face à ce nouveau portrait de Charles Eames, le produit emblématique de son travail, c’est la collection des Plastic Chairs, avec laquelle il remporta, en 1948, le second prix du « Concours international pour le design de meubles bon marché » organisé par le Museum of Modern Art de New-York. Ces chaises composées d’une coque en fibre de verre moulé et de piètements interchangeables fut une véritable révolution : sièges sans garniture, production en série et personnalisation par les couleurs et le piètement.

Et celle que je préfère, parmi toutes les versions qui existent, c’est la chaise eames DSW, sans accoudoir. J’aime sa ligne sobre et organique, l’intégration du bois dans le piètement qui « réchauffe » le modèle.

Et vous, quel modèle de Plastic Chair préférez-vous ?


eames 2

 

 


Publié dans Designer

Commenter cet article

Pascale 13/10/2013 20:40

Quel plaisir cet article sur mon désigner fétiche ! Tu as mis en lumière une facette méconnue de ce génie et pour cela merci. Pour ma part, j'ai la chance d'avoir 2reproductions vitra, le classique
rar blanc et pour mon anniversaire l'an dernier l'édition limitée rar gris éléphant. Mon rêve serait la lounge chair en cuir blanc et la lcw en poulain, mais c'est tout simplement hors budget.
Bonne semaine

Gaëlle 14/10/2013 09:30



T'as trop de chance d'avoir des rééditions du RAR de Charles Eames !!! Moi, c'est pas le cas ... pas encore ;-)