A part ça ...

J'aime pas les dimanches

J'aime pas les dimanches

... oui, mais j'adore la boutique chine et déco J'aime pas les Dimanches d'Elodie et de sa petite famille. Et quand je dis "boutique chine et déco", c'est un raccourci, car en réalité c'est un concept-store tout à fait innovant qu'elle a installé dans sa maison. Photographié par Catherine Gailloud pour le magazine helvète Espaces Contemporains, son intérieur est une petite pépite d'audace colorée et d'astuces déco.

Elodie chine des meubles et objets de déco dans les brocantes et aux puces qu'elle installe ensuite dans sa maison familiale. Sa maison devient le showroom de sa boutique (sur rendez-vous uniquement) et les meubles et objets sont mis en vente sur la boutique en ligne. En complément, Elodie propose des prestations de décoration intérieure et de recherche de mobilier ancien d'occasion.

J'aime pas les dimanches

En clair, dans la maison, tout est à vendre donc l'aménagement et la décoration de la maison changent en permanence... sauf les lits et les bureaux des enfants, " jusqu’au jour où ils trouvent autre chose aux puces" précise Elodie. Totalement dans l'air du temps, la maison allie contemporain, notamment, par l'architecture, et vintage, classique, récup.

J'aime pas les dimanchesJ'aime pas les dimanches
J'aime pas les dimanches
J'aime pas les dimanchesJ'aime pas les dimanches

De parents brocanteurs, Elodie a passé son enfance dans cette ambiance. La chine, la récup, la déco constituent son ADN. Son intérieur est le prolongement de sa personnalité : vivant, coloré, créatif et joyeux. Meubles de métiers et luminaires design se côtoient, tout comme les petits fauteuils de style et la déco d'artistes contemporains.

Ainsi, sa maîtrise parfaite de l'éclectisme ludique se retrouve dans l'habillage des murs : parfois blancs tout simplement, ou noir, mais aussi avec papier peint graphique ou motif végétal ou même panoramique... et parfois comme dans une des chambres d'enfants en béton brut apparemment.

J'aime pas les dimanches
J'aime pas les dimanches

Dans les chambres des enfants j’amène les années 50 avec du rotin, j’aime détourner les anciens buffets de cuisine des années 30 qui se transforment en meubles de rangement...

Elodie Raneri

J'aime pas les dimanches
J'aime pas les dimanchesJ'aime pas les dimanches
J'aime pas les dimanchesJ'aime pas les dimanches
J'aime pas les dimanchesJ'aime pas les dimanches

Dans la chambre des parents, j'aime beaucoup l'association du dessus de lit en lin bordeaux avec le papier peint végétal du mur en tête de lit. Le contraste est fort mais il donne du pétillant à l'ambiance générale. 

Je retiens aussi quelques idées inspirantes :

  • le vélo jaune en déco (c'est vrai qu'il est stylé ce vélo !!!),
  • les palettes peintes en blanc sous le sommier pour surélever le lit (presque devenu un grand classique mais c'est toujours bon de le rappeler),
  • la collection de chaussures stylées pour animer une étagère,
  • la petite lampe suspendue à la tringle du rideau.

 

J'aime pas les dimanches
J'aime pas les dimanchesJ'aime pas les dimanches
J'aime pas les dimanches

La salle de bains est une pièce à part dans cette maison. Tout en noir et dorures, elle va chercher l'inspiration dans un précieux boudoir oriental, totalement en décalage avec les autres pièces. 

J'aime pas les dimanches
J'aime pas les dimanchesJ'aime pas les dimanches
J'aime pas les dimanches

Même dehors l'esprit chine et bohème se combine avec une architecture et un style contemporains. Et comme J'aime pas les Dimanches est vraiment une histoire de famille, on vous présente la team au complet !!!

J'aime pas les dimanches

L'ensemble du reportage et l'interview complète d'Elodie sont à retrouver sur le site My Day with.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marie agapanthe 05/05/2019 16:17

Mais quelle bonne idée !! Marie *

Gaëlle 05/05/2019 21:17

Oui, c'est très inspirant. Bonne semaine à venir Marie. Bises